A retrospective study of factors associated with Newcastle disease outbreaks in village indigenous chickens

Citation:
Njagi L W, Nyaga P N, UM M. "A retrospective study of factors associated with Newcastle disease outbreaks in village indigenous chickens.". 2010.

Abstract:

Bull. Anim. Hlth. Prod. Afr., (2010), 58, 22-33.

A RETROSPECTIVE STUDY OF FACTORS ASSOCIATED WITH NEWCASTLE
DISEASE OUTBREAKS IN VILLAGE INDIGENOUS CHICKENS

L.W. Njagi1*, P.N. Nyaga1, P.G. Mbuthia1, L.C. Bebora1, J.N. Michieka1, and U.M. Minga2

1University of Nairobi,
Department of Veterinary Pathology, Microbiology and Parasitology,
Faculty of Veterinary Medicine,
P.O. Box 29053 – 00625, Kangemi, Kenya.
2Open, University of Tanzania, P.O. Box 23409, Dar es salaam, Tanzania
ÉTUDE RÉTROSPECTIVE DES FACTEURS ASSOCIÉS À LA DÉCLARATION DE
LA MALADIE DE NEWCASTLE CHEZ LA POULE DE RACE LOCALE
Résumé
Bien que l'épidémiologie de la maladie de Newcastle soit bien documentée dans les systèmes
aviaires commerciaux, les informations relatives à l’écologie de la maladie chez la poule de race locale, en particulier sous les tropiques, sont par contre peu disponible. L'objectif de cette étude était de déterminer les facteurs de risque associés à la maladie de Newcastle chez la poule de race locale. L'étude a été menée dans cinq zones agro-écologiques et a concernées
soixante quinze ménages élevant des poules de race locale. Les éleveurs ont été sélectionnés de manière aléatoire et évalués sur leurs connaissances de la maladie, et les signes cliniques
manifestés par les oiseaux infectés. Les données sur les pratiques de gestion, l’incidence des
maladies et les facteurs de risque associés à la déclaration de la maladie de Newcastle ont été
recueillies à l'aide d'un questionnaire et analysées à l'aide d’un logiciel de statistiques. Le taux de fréquence de la maladie de Newcastle était élevé (93,8%) dans la zone sèche et faible (50%) dans la zone fraîche et humide (dans les régions basses de montagnes). Les déclaration de la maladie de Newcastle étaient significativement associées aux différents facteurs suivant cloisonnement des oiseaux dans toutes les zones écologiques, sauf celle située dans le Bas-
Midland où pour la plus part des cas signalés, les oiseaux n’étaient pas enfermés; le mode
d’évacuation des oiseaux infectés ; les carcasses des volailles et les matières fécales; les saisons sèches dans les zones sèches juste avant les pluies ; les conditions de ventilation ; les changements irréguliers de température et l’approvisionnement en volaille sur les marchés (P <0,05). Par contre, la poussière n'était pas significative (P> 0,05) associée aux déclarations de la maladie de Newcastle. Les réponses variaient selon les saisons et entre les zones agro - écologiques. En guise de conclusion, l'étude a montré que plusieurs facteurs à savoir: cloisonner les oiseaux, les températures froides ou très chaudes, la ventilation, l'achat d’oiseaux sur les marchés, l'élimination de la matière fécale et les oiseaux infectés sont des facteurs majeurs de risque pour la survenue de la maladie de Newcastle chez les poules de race locale. Il est recommandé que les éleveurs de volaille soient informés sur la transmission de la maladie de Newcastle et sa prévention.

Mots clés: facteurs de risque, zones agro-écologiques, cloisonnement, saisons chaudes et
fraîches.

Summary
Although the epidemiology of Newcastle disease in commercial poultry systems is well
documented, its ecology in indigenous birds, especially in tropics, is not adequately reported.
The objective of this study, therefore, was to determine the risk factors associated with occurrence of Newcastle disease in village indigenous chickens. The study was carried out in
five agro –ecological zones and seventy five households keeping indigenous chickens. Farmers were randomly selected and assessed on whether they understood Newcastle disease including knowing its local name and clinical signs manifested by the affected birds. Those who did not fit into the above category were excluded from further interviews. Data on management practices, incidence of diseases and risk factors associated with Newcastle disease outbreaks were collected using a questionnaire and analysed using statistical package. The prevalence rate of Newcastle disease was highest (93.8%) in the dry zone (Low midland 5) and lowest (50%) in cool wet zone (Lower Highland 1). Newcastle disease outbreaks were significantly associated with the following factors namely: confinement of birds in all ecological zones except in lower midland 5 where most cases were reported without confinement; mode of disposal of infected birds, carcasses and poultry faecal matter; dry seasons in the dry zones just before the rains; wind conditions; short intermittent temperature changes and the restocking of farms with chickens from the markets (P<0.05). Dust storm was not significantly (P>0.05) associated with Newcastle disease outbreaks. The responses varied across the seasons and between the agro – ecological zones.
In conclusion, the study has shown that several factors namely: confinement; cold or very hot
temperatures; winds; introduction of market birds and disposal of manure and sick birds are
major risk factors to occurrence of Newcastle disease in indigenous chickens. It is recommended that flock owners be educated on Newcastle disease transmission and prevention.

Key – words: risk factors, agro–ecological zones, confinement, hot and cold seasons.

UoN Websites Search